En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Espace 3°

Demoiselles d'Avignon

Par JEAN PHILIPPE BONNAFOUX, publié le jeudi 19 septembre 2013 17:34 - Mis à jour le jeudi 19 septembre 2013 17:43

 

 

Le tableau est considéré comme le point de départ du cubisme et comme l'un des tableaux les plus importants de l'histoire de la peinture en raison de la rupture stylistique et conceptuelle qu'il propose. L'œuvre a été acquise par le Musée d'art moderne (MoMA) de New-York en 1939.

Sur une scène, devant un rideau de théâtre, cinq femmes, partiellement nues, occupent la totalité du tableau. Au premier plan et au milieu, il y a une coupe de fruits. Ces cinq femmes sont peintes dans un camaïeu incarnat qui contraste avec le bleu, le blanc et le marron du rideau que la femme de gauche ouvre avec sa main. Si leur visage est dessiné de face, leur nez est dessiné de profil. La cinquième femme à droite est accroupie et nous tourne le dos, le corps de ces femmes semble déformé, représenté à la fois de profil, de trois quarts, de face et de dos, avec des contours faits de segments de droites et d'angles vifs. Dans ce tableau, Picasso « oublie » toutes les règles académiques : pas de sujet narratif, aucune perspective, absence de réalisme voire de naturalisme dans l'exécution des modèles.

Picasso aurait voulu s’opposer à l’idéal esthétique d'Ingres ou Matisse en présentant une œuvre provocante, choquante et délibérément inachevée. Quoi qu'il en soit, comme le soulignent divers historiens de l'art s'y croisent les influences du Cézanne des Grandes Baigneuses et de la statuaire africaine

Ne sera exposé la première fois que trente ans après sa réalisation.Le nom d’Avignon rappelle celui d’une rue de Barcelone dans laquelle se trouvaient des prostituées. Ce n’est pas tant le sujet qui choque, car toutes données anecdotiques sont évacuées,  mais la façon dont il est traité en rupture avec les règles établies en peinture :

- Négation de la perspective

- Fragmentation des corps et de la surface

- Géométrisation des formes

- Mélange de différents points de vue.

- Influence évidente des arts premiers

Autant d’éléments annonciateurs de ce que sera quelques mois plus tard le CUBISME.

  Sculpture primitive espagnole ( arts ibérique d’avant les conquêtes romaines)

 

 

 

 

L’art primitif africain. Masques

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans son tableau Picasso à peu à peu évacué tous les éléments narratifs de sa composition notamment les deux marins pour ne garder que les figures féminines. Ce qui l’intéresse c’est de trouver un équilibre entre ces figures dans un format inhabituel en peinture, le carré. Équilibre entre les figures elles mêmes et entre les figures et le fond traité de la même manière fragmentée.

L’aspect inachevé du tableau montre que le tableau n’est qu’une étape parmi d’autres que Picasso aurait pu le réaliser autrement . Il a d’ailleurs réalisé de nombreuses études sous forme d’esquisses préparatoires.